Histoire de la JIC

1935: En adoptant son "I", la JIC prend un tournant décisif

En novembre 1935, elle prend le nom de Jeunesse Indépendante Chrétienne (JIC) en référence à ce qu'on appelle, désormais, « les milieux indépendants » : des personnes souvent très différentes, mais qui se ressemblent par leur situation d'indépendance culturelle, matérielle ou financière à laquelle correspond aussi une culture propre : goût pour les responsabilités, pour la culture, besoin de développer sa propre personnalité… En cette même année 1935, Marie-Louise Monnet (la sœur de Jean Monnet) crée la JICF : Jeunesse Indépendante Chrétienne Féminine.

1978: La JIC n'est plus seulement masculine...

La JIC, constatant la présence de filles dans ses équipes, choisit d'être mixte.

La JICF, elle, poursuit ses propositions pour les filles.

1965: La JIC n'est plus professionnelle...

A cette époque, la JEC adopte des positions qui heurtent les évêques français. Une crise s'ouvre et l’épiscopat demande aux autres mouvements d'accueillir les scolaires. La JIC crée donc une branche scolaire.

1945: La JIC est agrée d'Education Populaire

  • Instagram JIC_Nationale
  • Facebook JIC Nationale
  • Facebook JIC Alsace